Atelier d'Ecriture du mercredi 1er avril 2020

Nous voici parvenus au 16ème jour de confinement, ouf ! Mais aujourd'hui n'est pas un jour ordinaire puisque c'est le 1er avril ! Ne laissons pas cette occasion de rire un peu nous glisser entre les mains (tel un poisson ?).

Quelle est l'origine de cette habitude de faire des farces et plaisanteries ce jour-là ? J'ai trouvé deux explications possibles. La première date de 46 avant J.C., c'est l'année où Jules César (un autre J.C.) a instauré le calendrier julien qui déplace le début de l'année civile du 1er avril au 1er janvier. La deuxième raconte que le roi Charles IX a fait commencer l'année civile le 1er janvier au lieu du 1er avril (date du printemps donc du renouveau) en 1565. Auparavant le 1er avril était l'occasion de donner des étrennes, ensuite c'est devenu la date des canulars !

Mais ce jour est également fêté ailleurs qu'en France ! En Allemagne et en Autriche c'est l'Aprilscherz (blague d'avril). Au Brésil et au Portugal, c'est le Dia da mentira (journée du mensonge). Au Canada, Etats-Unis et Royaume-Uni, c'est l'April Fools' Day (poisson d'avril) Celui qui est victime de la farce du jour est appelé la "nouille". En Croatie, c'est le Prvi april (1er avril). En Amérique latine, c'est le Dia de las bromas de abril (journée des blagues d'avril). En Italie, c'est le Pesce d'aprile (poisson d'avril). Au Liban, c'est la journée du mensonge. Aux Pays-Bas et dans la Communauté flamande, c'est le 1 aprilgrap (blague du 1er avril). En Pologne c'est le Prima aprilis (premier avril en latin). En Roumanie, c'est la Ziua pàcàlelilor (journée des blagues).


Vous souvenez-vous de quelques canulars médiatisés en France ?

Dans le domaine de la littérature (?) le célèbre gastronome Brillat-Savarin (1755-1826, auteur de "physiologie du goût") a créé le Festival International du livre mangeable, parce qu'il était né un 2 avril.

En 1972, la chaîne de télévision française Antenne 2 annonce que le ministre de la santé interdit désormais de fumer dans les lieux publics : entreprises, administrations, établissements scolaires et de santé. La véritable interdiction ne sera mise en place que 35 ans plus tard, en 2007.

En 2013, on apprend sur Internet que le Qatar vient de racheter la tour Eiffel. La même année, Carambar fait courir le bruit que la marque met fin aux blagues inscrites au dos des emballages de sa célèbre confiserie.

En 2018, Internet révèle que François Hollande devient le nouveau P.D.G. de Dysneyland Paris à compter du 1er mai suivant.

Et pour finir cet échantillon, voici la copie du mot remis aux parents par une institutrice : "chers parents, au vu du succès engendré par l'élevage des poules naines, j'ai décidé de renouveler l'expérience et d'élever dans la classe des poules chocolatées. Pour l'occasion, merci de fournir à votre enfant un ou plusieurs œufs en chocolat. Merci de vous assurer que ce dernier est fécondé pour permettre le développement du poussin. L'idéal serait qu'on puisse élever plusieurs races (noire, blanche, marron, rose...) et établir des comparaisons. Merci de votre soutien pour ce nouveau projet".

Revenons à notre projet d'atelier d'écriture avec une consigne adaptée aux farces du 1er avril. Cette plaisanterie d'usage consiste à soit accrocher un poisson en carton dans le dos de quelqu'un, soit à faire tomber quelqu'un dans un piège amusant. Loin du bestiaire de La Fontaine, voici une poésie de Boris Vian (1920-1959) et une photo adaptées à notre sujet :

Un poisson d'avril

Est venu me raconter

Qu'on lui avait pris

Sa jolie corde à sauter.


C'était un cheval

Qui l'emportait sur son cœur

Le long du canal

Où valsaient les remorqueurs.

Et alors un serpent

S'est offert comme remplaçant.

Le poisson très content

Est parti à travers champs.

Il saute si haut

Qu'il s'est envoyé dans l'air.

Il saute si haut

Qu'il est retombé dans l'eau.


A vous d'inventer en 10-15 mn ce qui peut arriver de loufoque, de marrant, d'amusant, d'imprévu à un poisson (carpe, sole, brochet, loup, saumon, cabillaud, hareng, sardine, poisson clown, dorade, maquereau, etc.) le 1er avril. Oserez-vous rédiger ce texte en vers ? Pourquoi pas ! J'attends vos écrits.

A l'origine, la farce était conçue comme un moment de détente et de rire pendant les mystères médiévaux. A la farce, on associe d'ordinaire un comique grotesque et bouffon, un rire gras et un style peu raffiné. Elle est souvent définie comme une forme grossière qui ne saurait s'élever au niveau de la comédie. Heureusement, aujourd'hui, la farce n'est plus autant méprisée et de nombreux auteurs de tous les siècles sont reconnus et joués au théâtre. Car au delà du rire et des pulsions primaires, la farce a cette force de remettre en question nos valeurs et de briser des tabous. Alors, lisez-en !

Les farces suivantes sont libres de droit sur Internet : "la comédie de la marmite" de Plaute, "les guêpes" d'Aristophane, "la farce de maître Pierre Pathelin" dont l'auteur du Moyen-Age est inconnu.

Peut être retrouverez-vous en pratiquant la spéléologie dans votre bibliothèque quelques farces de Molière (Les précieuses ridicules), de Carlo Goldoni (Les rustres), de Luigi Pirandello (Liola), d'Alfred Jarry (Ubu roi), de Jean Anouilh (La culotte), de Roger Martin du Gard (La gonfle), de Jean-Michel Besson (Clercs de l'urne), d'Alain Badiou (Ahmed le subtil), d'Emmanuel Darley (C'était mieux avant), d'Alfred Dogbé (Les conquêtes du roi Zalbarou), de Sedef Ecer (Lady first), de Dario Fo (Faut pas payer), de Michel Vinaver (Par-dessus bord), de Anca Visdei (Les pommes de terre sont en fleur : ou l'impardonnable retour), de Lee Hall (La cuisine d'Elvis), de Philippe Minyana (Boomerang ou le salon rouge), de Jean-Michel Ribes (La cuisse du steward), de Jean-Daniel Magnin (Opéra savon), de Gildas Bourdet (Le saperleau), de Michel de Ghelderode (La farce des ténébreux), etc.

Et pour finir remplissez ce poisson de votre texte hilarant préféré, celui qui vous amuse, fait s'esclaffer vos enfants ou votre belle-mère, vous assure votre minute quotidienne d'un rire salvateur en cette période bancale ! Ou mieux encore, inventez une farce, qu'elle soit unique, qu'elle vous ressemble et ensuite coloriez, décorez, dénaturez ce poisson, ajoutez-lui des bulles, un environnement propice au rire : je compte sur votre imagination ! Me permettrez-vous d'éditer vos œuvres sur mon site ?

Bonnes lectures, bonne écriture, à mercredi prochain !