Atelier d'écriture du mercredi 29 juillet 2020


ARTE, acronyme d'Association relative à la télévision européenne, est une chaîne de télévision franco-allemande de service public à vocation culturelle européenne, diffusant depuis le 30 mai 1992. Ses fondateurs sont Helmut KOHL (1930-2017) et François MITTERAND (1916-1996). Son siège social se situe à Strasbourg.

Karambolage est une émission d'ARTE, de 12 mn, diffusée tous les dimanches soirs (sauf en juillet et août). Elle décrypte avec malice et impertinence les particularités des Français et des Allemands depuis le 4 janvier 2004. Au printemps 2020, ses journalistes ont eu la bonne idée d'interroger ceux qui ont quitté leurs pays d'origine pour une nouvelle vie en Europe : "qu'est-ce qui vous surprend particulièrement dans votre pays d'adoption (Allemagne ou France)" ?

Ecoutons leurs réponses.

Je m'appelle Ayman. Je viens de Syrie. J'ai 21 ans. Je vis en Allemagne depuis 2 ans 1/2.

Récemment, j'étais chez un ami, sa maman avait déjà préparé à manger. On arrive, on prend des assiettes et on mange. Seuls. Dans la cuisine. Toute la famille avait déjà mangé ! Je trouve cela plutôt surprenant, la vie de famille en Allemagne... Le fait qu'on ne mange pas souvent ensemble. Et même, quand on veut manger ensemble, il faut carrément se donner rendez-vous !

Chez nous, en Syrie, ça se passait autrement. On mangeait toujours ensemble à chaque repas. On attendait que la dernière personne se soit assise à table. C'était sacré... C'était presque une loi !

Je m'appelle Mohamed. Je viens du Soudan. J'ai 28 ans. Je vis en France depuis 3 ans 1/2.

Depuis que je suis là, j'ai fait une remarque de quelque chose qui m'a vraiment surpris. Alors, c'était quoi ? C'était quelque chose de très simple ! J'étais chez une amie qui m'a invité et sur sa table elle avait des fruits et légumes qu'elle m'a offerts et j'ai goûté. En fait après avoir goûté, j'ai retrouvé mon goût ! Le goût de ce que je mangeais en Afrique ! Et quand je lui ai demandé :"Est-ce que ça a été importé de là-bas ?". Elle m'a dit :" Non, c'est pas importé, c'est juste que c'est bio !".

En fait elle m'a expliqué que voilà, le bio c'est comme on le produit là-bas, chez nous dans mon petit village africain où tout le monde mange bio et personne ne se demandait ce que c'était. Du coup, c'est comme ça que j'ai connu la différence entre ce qui est bio et ce qui n'est pas bio. Et j'ai vraiment aimé retrouver mon goût de là-bas ici sauf que la différence, c'est bio !

Je m'appelle Raha. Je suis iranienne. J'ai 21 ans. Je vis en Allemagne depuis 2 ans et 1/2.

Ce qui me frappe c'est cette histoire de gâteau : pourquoi on doit apporter un gâteau à chaque occasion ? Quand on rentre de vacances, quand on part en vacances, quand on en a envie, ou bien :" Mon enfant fête son anniversaire !". Ou j'ai réussi mes examens, ou bien :"Oh, tu as un chagrin d'amour, je t'ai apporté un gâteau !".

Il y a même une pause café-gâteau qui s'appelle "café et gâteau" ! C'est une collation traditionnelle ici. Pourquoi doit-on apporter un gâteau quand on rend visite à quelqu'un ? Après tout, on peut apporter autre chose...

En Iran, on ne mange un gâteau qu'une seule fois dans l'année, pour un anniversaire. Et là, on est vraiment content !

Je m'appelle Madhiyeh. Je viens d'Afghanistan. J'ai 20 ans. Je vis en Allemagne depuis 6 ans. Actuellement j'effectue une formation d'assistante sociale.

L'an dernier, j'ai fait un stage dans un service de soin. Et pour la première fois j'ai vu une résidence pour personnes âgées de l'intérieur. J'ai été bouleversée... Parce que là-bas, la vie est très monotone...

Dans ma culture, je ne connais pas ça. Malgré leur maladie, mes grands-parents ont vécu chez eux jusqu'à leur mort. Nous avons pris soin d'eux et nous étions très heureux tous ensemble !

Est-ce que ces remarques nous étonnent ? Qu'est-ce que nous pouvons répondre à ces jeunes observateurs ? Que pensons-nous de ces particularités ? Comment les appliquons-nous ? Ou pas ? Et pourquoi ? Quelles conclusions ?

Voici la consigne du jour : s'adresser à un ou plusieurs de ces jeunes gens en les vouvoyant ; expliquer ce que leur observation a eu comme effet sur nous (émotion, souvenirs, etc.).

Bonne écriture, bonnes lectures !

A mercredi prochain !